Brexit-L'UE pas préoccupée par les garanties de Londres à Nissan

lundi 21 novembre 2016 11h41
 

BRUXELLES, 21 novembre (Reuters) - La commissaire européenne à la Concurrence, Margrethe Vestager, a dit lundi ne voir aucun motif de préoccupation concernant les assurances données par le gouvernement britannique à Nissan à propos du Brexit mais elle a ajouté attendre de nouvelles informations pour clarifier ce dossier.

Le constructeur automobile japonais a annoncé le mois dernier qu'il construirait la nouvelle version de son modèle Qashqai sur son site de Sunderland, la plus grosse usine automobile de Grande-Bretagne, après avoir obtenu, selon une source, des garanties écrites du gouvernement sur le maintien de la compétitivité.

La Commission européenne avait dans la foulée demandé de plus amples précisions à ce sujet.

Margrethe Vestager, dont le rôle est de s'assurer que les entreprises de l'Union européenne ne bénéficient pas indûment d'aides publiques, a dit que les autorités britanniques n'avaient pas encore fourni les informations demandées.

"A ce stade, nous n'avons aucun souci", a-t-elle dit à la presse, en marge d'une conférence.

Margrethe Vestager peut également demander aux autorités nationales de récupérer des subventions non conformes aux règles communautaires. Elle a par exemple ordonné à l'Irlande de récupérer jusqu'à 13 milliards d'euros d'arriérés d'impôts d'Apple. (Foo Yun Chee; Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)