Aixtron évoque des arguments plaidant pour son rachat par FGC

lundi 21 novembre 2016 10h18
 

FRANCFORT, 21 novembre (Reuters) - L'équipementier des semi-conducteurs allemand Aixtron a dit lundi avoir des arguments objectifs susceptibles d'apaiser les craintes des autorités allemandes et américaines au sujet de son projet de rachat par le chinois Fujian Grand Chip Investment Fund (FGC) pour 670 millions d'euros.

Le groupe allemand, qui est faveur de la transaction, a dit vendredi après la clôture des places boursières que le Comité pour l'investissement étranger aux Etats-Unis (CFIUS) allait recommander de bloquer l'opération.

Le gouvernement allemand avait annoncé le 24 octobre le retrait de son autorisation au rachat d'Aixtron par FGC, évoquant alors des raisons de sécurité.

Ce jour-là, le titre Aixtron avait plongé de 13,31% et, vers 09h10 GMT lundi, il perdait encore 6,91% à 4,38 euros, en réaction à la probable décision du CFIUS, alors que l'indice technologique allemand cédait 0,54%.

Depuis le début de l'année, l'action Aixtron conserve un gain de près de 5,5% contre -5,7% pour l'indice sectoriel.

"Nous avons des arguments objectifs concernant les inquiétudes (des autorités)", a dit un porte-parole de l'entreprise sans donner plus de détails.

"Nous sommes en contact étroit avec les autorités aux Etats-Unis et en Allemagne". (Harro ten Wolde et Anneli Palmen, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)