** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

lundi 21 novembre 2016 07h55
 

PARIS, 21 novembre (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues en hausse infime lundi à l'ouverture, dans un contexte de légère remontée de l'euro face au dollar après son creux d'un an touché vendredi et de la bonne tenue des cours du pétrole dans l'anticipation de voir les pays de l'Opep réussir à finaliser à la fin du mois un accord de principe, annoncé en septembre, sur une baisse de la production.

D'après les premières indications disponibles, le Dax à Francfort, le FTSE à Londres et l'Euro Stoxx 50 pourraient gagner jusqu'à 0,2% à l'ouverture.

La semaine dernière, le Stoxx 600, indice paneuropéen plus large, a gagné 0,56%, enchaînant une deuxième hausse hebdomadaire de suite et ramenant son recul depuis le début de l'année à 7,2%.

La Bourse de Tokyo a terminé en hausse de 0,77%, clôturant à son plus haut niveau depuis le 6 janvier, à la faveur de la nouvelle baisse du yen face au dollar.

Depuis le début du mois, le billet vert est en hausse de quelque 6% par rapport à la devise japonaise, en raison à la fois de la perspective d'une hausse des taux d'intérêt américains le mois prochain et du sentiment des investisseurs que les mesures préconisées par le candidat élu Donald Trump auront un effet inflationniste.

L'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) commence pour sa part la semaine sur un léger repli, les investisseurs craignant que la vigueur du dollar et la flambée des rendements des emprunts du Trésor américains depuis la victoire de Donald Trump le 8 novembre n'accélèrent la sortie de capitaux des pays émergents.

Vendredi, Wall Street avait terminé tout près de son niveau record, stimulée, comme le dollar, par un effet Trump.

Cette euphorie semble maintenant retombée et les investisseurs attendent d'en savoir plus sur la composition de la nouvelle équipe dirigeante chargée de mettre en oeuvre le programme de l'homme d'affaires, notamment en matière de baisses des impôts, de dépenses dans les infrastructures et la défense et de dérégulation bancaire.

Dimanche, le ministre iranien du Pétrole s'est dit optimiste quant à la possibilité de parvenir à un accord sur une limitation de la production de l'Opep lors de la réunion ministérielle du cartel le 30 novembre à Vienne.   Suite...