La Grèce prépare la vente de 5% de l'opérateur télécoms OTE

vendredi 18 novembre 2016 14h15
 

ATHENES, 18 novembre (Reuters) - L'Etat grec a transféré vers l'agence des privatisations HRDAF une participation de 5% dans l'opérateur télécoms OTE en prélude à la vente de cette dernière.

Athènes détient 10% d'OTE et Deutsche Telekom 40%. L'opérateur télécoms allemand dispose d'un droit de préemption sur toute cession.

La cession de la moitié de la participation de l'Etat s'inscrit dans un programme de privatisation ambitieux visant à lever 14 milliards d'euros d'ici 2022.

Des parlementaires de l'opposition et OME-OTE, le premier syndicat d'OTE qui revendique 14.000 salariés de l'opérateur télécoms, s'opposent à cette vente, estimant que la Grèce perdra l'influence qu'elle pouvait exercer dans une entreprise d'importance stratégique.

OTE, également présent en Roumanie et en Albanie, est la deuxième société grecque cotée avec une valorisation de 4,3 milliards de dollars. Au cours de vendredi, céder 5% du capital permettrait à la Grèce de recueillir 216 millions d'euros.

(Angeliki Koutantou, Wilfrid Exbrayat pour le service français)