La Bourse de Paris-Les valeurs du jour vendredi (clôture)

vendredi 18 novembre 2016 18h16
 

* Valeurs qui se traitent ex-dividende 
    * Le point sur les marchés européens 

    Paris, 18 novembre (Reuters) - Les valeurs du jour vendredi
à la Bourse de Paris où le CAC 40 a clôturé en repli de
0,52% à 4.504,35 points. Les secteurs exportateurs sont soutenus
par la hausse du dollar, à son plus haut niveau depuis 2003. A
contrario les valeurs minières et liées à l'énergie pèsent sur
l'indice. 
    
    Sur la semaine, l'indice phare de la place de Paris a pris
0,34%.
    
    * VIVENDI accuse la plus forte baisse du CAC 40
 (-3,93% à 18,355 euros) tandis que HAVAS a
grappillé 1,79% à 7,46 euros. Un rapprochement entre Vivendi et
Havas pourrait avoir du sens mais aucune discussion formelle
n'est en cours actuellement, a déclaré vendredi lors d'une
interview à Reuters Yannick Bolloré, PDG du groupe de publicité.
 
    
    * L'action SODEXO, plus forte progression du CAC
(+2,97% à 100,6 euros) a bénéficié de rachat à bon compte après
avoir cédé du terrain la veille après des prévisions et des
résultats jugés décevants.  
    
    * Le SECTEUR AUTOMOBILE a progressé de 0,24% soutenu
par la hausse du billet vert. VALEO a signé la
deuxième plus forte hausse du CAC avec un gain de 1,98% à 51,43
euros et PEUGEOT a avancé de 0,43% à 13,975 euros. 
    L'équipementier automobile PLASTIC OMNIUM a
enregistré une hausse de 0,48% à 28,39 euros après avoir annoncé
un projet de cession de son activité de poids lourds au groupe
allemand Mutares afin de se recentrer sur les
véhicules légers. 
    
    * LAFARGEHOLCIM (-1,72% à 50,29 euros) se replie
fortement après avoir revu à la baisse son objectif de bénéfice
à moyen terme lors d'une présentation aux investisseurs.
 
    
    * Les valeurs des SERVICES AUX COLLECTIVITES et
PETROLIERES ont compté parmi les plus fortes baisses
sectorielles avec des replis respectifs de -1,22% et de -0,98%. 
    Parmi les UTILITIES, ENGIE a cédé 2,22% à 11,255
euros, et VEOLIA 1,74% à 16,4 euros. 
    CGG a enregistré la plus forte dégringolade du SBF
120, avec un recul de 7,02% à 13,12 euros. TOTAL
 a perdu 1,28% à 43,12 euros et TECHNIP 0,46%
à 65,3 euros.   
    
    * PUBLICIS a accusé un recul de 1,53% à 60,47
euros. Maurice Lévy, le PDG du groupe, a dit s'attendre à un T4
assez incertain lors de la conférence de Morgan Stanley sur les
TMT à Barcelone. 
    
    * UBISOFT enregistre la plus forte hausse du SBF
120 (+4,07% à 33 euros), après avoir annoncé que le
mode multijoueur du jeu Watch Dogs 2 désactivé le temps d'un
bug, devrait arriver ce week-end. "L'absence du multijoueur
seamless avait été une petite déception. Heureusement, Ubisoft a
été réactif. Cette fonctionnalité peut être significatif sur la
dynamique des ventes", estime Richard-Maxime Beaudoux chez Bryan
Garnier.
             
    * GENFIT a enregistré un gain de 2,68% à 19,185
euros. Dans une note l'analyste de Portzamparc fait un parallèle
entre Genfit et Cymabay après que cette dernière a fait le point
sur les essais cliniques de son candidat médicament en Phase II
dans l'indication PBC (Primary Biliary Cholangitis). 
    Selon lui "ce candidat est intéressant car c'est un agoniste
PPAR delta, c'est-à-dire un produit qui a un mécanisme d'action
similaire à celui d'Elafibranor, le produit phare de Genfit."
L'analyste souligne que "cela valide l'approche retenue par
Genfit et nous permet d'espérer des résultats cliniques
significatifs au regard de ceux obtenus lors des différentes
phases II." 
    
    * STMICROELECTRONICS a affiché un gain de 2,03% à
8,883 euros alors que le PDG a confirmé une croissance conforme
aux prévisions et une accélération pour le S2. 

 (Charlotte Brichaux et Laetitia Volga, édité par Jean-Michel
Bélot)