La zone euro reste dépendante d'une politique accommodante-Draghi

vendredi 18 novembre 2016 09h48
 

FRANCFORT, 18 novembre (Reuters) - La reprise économique de la zone euro est toujours dépendante, à un degré important, d'une politique monétaire accommodante, a déclaré vendredi le président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi.

La BCE continuera à agir en ayant recours à tous les instruments disponibles dans le cadre de son mandat, a dit Mario Draghi lors d'un congrès à Francfort.

"A l'avenir, notre évaluation dépendra de la capacité de l'inflation à se maintenir de manière soutenue vers l'objectif" d'une hausse des prix légèrement inférieur à 2% fixé par l'institution, a-t-il dit.

La BCE s'accorde sur la nécessité de maintenir une politique très accommodante et devrait se prononcer en décembre sur une éventuelle prolongation de son programme de rachats d'actifs, indique le compte-rendu de sa réunion monétaire d'octobre publié jeudi.

La banque centrale achète chaque mois pour 80 milliards d'euros de titres afin d'améliorer les conditions de financement dans la zone euro et contribuer ainsi à stimuler l'activité économique et l'inflation. Le programme en cours s'achève en mars 2017. (Francesco Canepa; Patrick Vignal pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)