** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

vendredi 18 novembre 2016 07h54
 

PARIS, 18 novembre (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont
attendues en légère hausse vendredi à l'ouverture dans un climat apaisé après
l'euphorie provoquée sur les marchés par la victoire inattendue de Donald Trump
à l'élection présidentielle américaine du 8 novembre.
    D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien 
pourrait gagner jusqu'à 0,3% à l'ouverture, le Dax à Francfort 0,3% et
le FTSE à Londres 0,1%. 
    Le scénario d'une hausse des taux directeurs de la Réserve fédérale à la
mi-décembre se précise après la première prise de parole, jeudi, de Janet Yellen
depuis le succès électoral de Donald Trump.
    La présidente de la Fed a déclaré devant une commission du Congrès que la
banque centrale pourrait relever ses taux "assez vite", emboîtant le pas à
d'autres membres de l'institution qui ont été plus clairs encore cette semaine.
  
    Les traders évaluent à 83% la probabilité d'un resserrement monétaire en
décembre, un an après un premier tour de vis donné par la Fed, selon les données
de Thomson Reuters.
    Dans le sillage des propos de Janet Yellen, l'euro est tombé à 1,0620
dollar après s'être un moment négocié à 1,06195 dollar, son plus bas niveau
depuis le 3 décembre 2015. Sur la semaine, la monnaie unique est en passe de
perdre près de 5%.
    La forte probabilité d'un renchérissement imminent du coût du crédit a
également eu pour effet de faire remonter les rendements obligataires.
    Du côté des valeurs individuelles en Europe, il faudra suivre Volkswagen
, qui s'apprête, selon une source, à dévoiler un plan d'économies
prévoyant la suppression de 30.000 postes au sein de la marque VW à travers le
monde d'ici à 2021, et le cimentier LafargeHolcim, qui a revu à la
baisse son objectif de bénéfice à moyen terme.  
    La Bourse de Tokyo a terminé à un pic de 10 mois et demi, progressant de
0,6% à la faveur d'un fléchissement du yen favorisant les valeurs exportatrices.
    L'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon)
 cède 0,35%. 
    Wall Street a fini jeudi en hausse sous l'impulsion du secteur bancaire et
des valeurs de consommation, le Standard & Poor's 500 terminant à trois
points de son record. 
 
   PRINCIPAUX INDICATEURS ÉCONOMIQUES À L'AGENDA DU 18 NOVEMBRE :
 PAYS    GMT    INDICATEUR                     PÉRIODE     CONSENSUS     PRÉCÉDENT
 DE      06h00  Prix à la production           octobre     +0,1%         -0,2%
                - sur un an                                -0,9%         -1,4%
 
    VALEURS À SUIVRE
    
    * VOLKSWAGEN. La direction du constructeur a trouvé un accord
avec les syndicats du constructeur automobile allemand portant sur un plan de
réorientation stratégique qui prévoit la suppression de 30.000 postes au sein de
la marque VW d'ici 2021, a dit vendredi une source à Reuters. 
       
    * LAFARGEHOLCIM a dit vendredi avoir revu à la baisse son objectif
de bénéfice à moyen terme, une annonce que le numéro un mondial du ciment
s'efforce de compenser par celle d'une augmentation de la rémunération des
actionnaires, avec notamment un programme de rachat d'actions pouvant aller
jusqu'à un milliard de francs suisses (936 millions d'euros). 
    
    * SANOFI. Le groupe pharmaceutique est convaincu que sa division
clé sur le diabète renouera avec la croissance vers la fin de la décennie en
dépit des incertitudes liées aux pressions sur les prix aux Etats-Unis, a
déclaré à Reuters  Peter Guenter, vice-président exécutif et directeur général
de la division "Diabète et Cardiovasculaire. 
    
    * VIVENDI a annoncé l'émission d'un emprunt obligataire de 600
millions d'euros. L'emprunt est à taux fixe, d'une durée de 7 ans, assorti d'un
coupon de 1,125% et émis à un prix de 99,799%, soit un rendement de 1,155%. Il a
été sursouscrit 1,9 fois et a été placé auprès d'investisseurs institutionnels.
 
    
    * DASSAULT SYSTÈMES. Le directeur financier Thibault de Tersant a
déclaré jeudi que son groupe voyait pour 2017 une hausse de sa marge similaire à
celle de 2016, soit +50 points de base environ, puis une accélération à au moins
+100 pdb en 2018 et 2019. 
    
    * AIRBUS. La Chambre américaine des représentants a adopté jeudi un
projet de loi visant à interdire les ventes d'avions de ligne à l'Iran,
cherchant ainsi à faire barrage à des contrats conclus par Boeing et
Airbus, qui ont pourtant été approuvés par l'administration Obama. 
    
    * SFR, ALTICE. SFR aurait acquis l'exclusivité de la
distribution de la chaîne de découverte et d'aventure Discovery pour environ 30
millions d'euros par an, rapportent les Echos de vendredi. 
    
    * FAIVELEY TRANSPORT a publié ses résultats pour le premier
semestre qui font état d'une baisse de 2,3% de son chiffre d'affaires et d'une
perte nette part du groupe de 33,1 millions d'euros contre un bénéfice de 23,2
millions un an plus tôt. L'équipementier ferroviaire a confirmé ses objectifs
annuels et envisage une clôture avant la fin d'année de son rachat par Wabtec.
 
    
    * SOLOCAL. La crise s'est encore envenimée jeudi chez le
propriétaire de Pages Jaunes alors que les échéances pour voter le plan de
restructuration financière de l'entreprise approchent.  Benjamin Jayet, premier
actionnaire avec 7% du capital, a réitéré son souhait de renégocier le plan de
restructuration de la dette qu'il juge toujours trop favorable aux créanciers.
Ceux-ci ont à leur tour haussé le ton en menaçant d'annuler leur réunion prévue
le 30 novembre. 
    
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 

 (Patrick Vignal pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)