Le ministre allemand de la Justice veut traiter Facebook comme un média

jeudi 17 novembre 2016 19h04
 

BERLIN, 17 novembre (Reuters) - Le ministre allemand de la Justice, Heiko Maas, a estimé jeudi que Facebook devait être considéré comme un média et non comme une plateforme technologique de partage de contenus.

Ce statut placerait Facebook sous la législation encadrant les médias, le rendant notamment responsable des contenus propageant des discours racistes ou de haine.

"A mon avis, il devrait être traité comme un média, même s'il ne correspond pas au concept de télévision ou de radio", a dit le ministre allemand à l'issue d'une réunion avec les ministres régionaux de la Justice à Berlin.

Les autorités allemandes ont engagé un programme de surveillance, qui court jusqu'en mars prochain, consistant à voir combien de messages racistes signalés à Facebook par des internautes sont effacés dans un délai de 24 heures.

Si les résultats de l'étude ne sont pas satisfaisants, a dit Heiko Maas, il sera favorable à des mesures législatives.

Au-delà du cadre allemand, le ministre a également estimé que l'Union européenne tout entière devait décider si les entreprises technologiques comme Facebook ou Twitter doivent ou non être considérées comme les chaînes de télévision et les stations de radio et, à ce titre, être responsables des contenus qu'elles diffusent.

Dans le cadre européen actuel, les réseaux sociaux ne sont pas responsables du contenu des messages qu'ils véhiculent. En mai dernier, Facebook, YouTube et Twitter ont signé un code européen qui les engage à combattre le racisme et la xénophobie en examinant tout signalement dans un délai de 24 heures, mais le code est volontaire, et non contraignant. (Caroline Copley; Henri-Pierre André pour le service français)