JPMorgan va verser $264 mlns pour un litige lié à la Chine

jeudi 17 novembre 2016 17h34
 

WASHINGTON, 17 novembre (Reuters) - JPMorgan Chase a accepté de verser 264 millions de dollars (248 millions d'euros) aux autorités américaines pour mettre fin aux poursuites liées à des soupçons de favoritisme à l'embauche au profit de proches de dirigeants chinois pour décrocher des contrats, a annoncé jeudi la Securities and Exchange Commission (SEC), le gendarme de Wall Street.

D'après les autorités américaines, la filiale de JPMorgan en Asie a mis au point un système complexe permettant à des responsables chinois influents de recommander des personnes à l'embauche.

Les personnes ainsi recommandées ne passaient pas par la procédure habituelle d'embauche et bénéficiaient ainsi d'un traitement de faveur de la part de JPMorgan, selon la SEC.

La banque va verser 130 millions de dollars à la SEC, 72 millions au département de la Justice et 61,9 millions au conseil des gouverneurs de la Réserve fédérale.

JPMorgan n'a pas répondu dans l'immédiat aux demandes de commentaires. (Joel Schectman; Bertrand Boucey pour le service français)