La croissance de l'emploi ralentit en Allemagne au 3e trimestre

jeudi 17 novembre 2016 12h27
 

BERLIN, 17 novembre (Reuters) - Le rythme des créations d'emplois a ralenti en Allemagne au troisième trimestre, ce qui suggère que l'apport proprement intérieur à la croissance de la première économie européenne pourrait être moins évident.

La croissance de l'économie allemande dépend de plus en plus de la vigueur d'une demande intérieure qui compense la faiblesse du commerce extérieur. L'amélioration constante du marché de l'emploi, la hausse des salaires réels et la faiblesse des taux d'intérêt stimulent les dépenses des ménages.

Selon le bureau fédéral de la statistique, 388.000 personnes ont rejoint le marché du travail sur la période juillet-septembre, soit une augmentation de 0,9% par rapport à l'an dernier, portant la population disposant d'un emploi à 43,7 millions de personnes. Cette hausse a été soutenue principalement par le secteur des services.

Comparativement, la croissance du marché de l'emploi était de 1,2% au deuxième trimestre et de 1,3% au premier, ce qui traduit un ralentissement économique plus important survenu durant les mois d'été.

L'économie a perdu de sa vigueur au troisième trimestre avec une croissance du produit intérieur brut de seulement 0,2% contre 0,4% au trimestre précédent en raison notamment d'une baisse des exportations, selon des données publiées mardi.

Les analystes s'attendent à ce que l'économie finisse l'année sur une note plus dynamique bien que certains s'inquiètent des perspectives à long terme pour les exportations au regard des positions protectionnistes affichées par le président-élu américain Donald Trump.

Berlin s'attend à une croissance de 1,8% cette année, suivie d'une légère décélération à 1,4% en 2017 en raison de la faiblesse du commerce extérieur. (Michael Nienaber; Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)