France-Plus de 80 mlns de touristes étrangers en 2016-Ayrault

jeudi 17 novembre 2016 16h31
 

PARIS, 17 novembre (Reuters) - La baisse de la fréquentation des touristes étrangers en France pourrait être plus limitée que prévu et la barre des 80 millions de visiteurs tout de même dépassée en 2016, après 85 millions en 2015, a estimé jeudi Jean-Marc Ayrault.

"En 2016, nous serons vraisemblablement au-dessus de 80 millions de visiteurs étrangers", a déclaré à la presse le ministre des Affaires étrangères à l'issue de la deuxième conférence nationale du tourisme.

Les tendances semblent moins baissières pour les réservations allant jusqu'à la fin de l'année, les réservations aériennes affichant un recul de 7,9% alors que cet indicateur était encore en baisse de 12% à la mi-octobre, selon les données du cabinet ForwardKeys.

Jean-Marc Ayrault a également estimé que l'objectif de 100 millions de touristes étrangers en 2020, lancé il y a un an par son prédécesseur Laurent Fabius, était atteignable "à condition que l'ensemble des acteurs continuent à se mobiliser et prennent en compte la nouvelle donne du tourisme mondial".

Plombée par les attentats et les mouvements sociaux du printemps, la fréquentation touristique étrangère accuse un recul de 8% à la fin octobre en France.

Sur le seul troisième trimestre, elle décroche de 10,6%, avec une chute qui a atteint 18% à Paris, déserté par les touristes asiatiques très sensibles aux questions de sécurité, selon les données de l'Insee.

La baisse a été plus limitée (-7%) sur le littoral malgré l'attentat du 14 juillet à Nice, la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca) semblant avoir mieux résisté grâce aux baisses de prix opérés dans l'hôtellerie.

Les organisations professionnelles du secteur viennent d'ailleurs de s'engager à inciter les hôteliers à assouplir leurs conditions d'annulation et de remboursement.

En juin 2015, le gouvernement avait annoncé vouloir lever un milliard d'euros pour adapter le secteur à la diversification de la demande touristique et pour mieux l'armer face à la concurrence internationale.   Suite...