Technip et JGC pré-sélectionnés pour la raffinerie d'Aruba-sces

mercredi 16 novembre 2016 18h28
 

CARACAS/HOUSTON, 16 novembre (Reuters) - Technip et le japonais JGC figurent dans deux consortiums pré-sélectionnés pour la modernisation de la raffinerie d'Aruba, un chantier de l'ordre de 680 millions de dollars (635 millions d'euros), selon trois sources au fait du dossier.

La raffinerie de cette île des Antilles néerlandaises a été louée cette année par Citgo, la filiale américaine du pétrolier vénézuélien PDVSA, ainsi qu'un terminal de stockage employé par Citgo ces derniers mois.

Le chantier durera au moins un an et demi pour relancer cette raffinerie afin qu'elle traite jusqu'à 209.000 barils par jour (bpj) de brut extra-lourd.

Le contrat devrait être conclu dans les jours qui viennent, selon les sources de Caracas et de Houston.

L'un des deux consortiums regroupe JGC et l'espagnol Pentech, tandis que l'autre est composé de Technip et des vénézuéliens Tecnoconsult et Y&V.

Quatre autres consortiums ont été écartés du projet, selon un document dont Reuters a pris connaissance.

PDVSA, Technip et JGC n'ont pas répondu aux demandes de commentaires.

Le précédent opérateur de la raffinerie, l'américain Valero Energy, l'avait mise en sommeil en 2012 en raison de marges insuffisantes. (Alexandra Ulmer et Marianna Parraga, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Bertrand Boucey)