Veneto Banca va attaquer en justice son ancienne direction

mercredi 16 novembre 2016 16h37
 

VOLPAGO DEL MONTELLO, Italie, 16 novembre (Reuters) - Les actionnaires de Veneto Banca ont voté mercredi en faveur d'une action en justice contre d'ex-dirigeants du groupe bancaire régional à propos de pertes sur des prêts et d'opérations de placement de titres avortées.

Réunis en assemblée générale, les actionnaires ont décidé de réclamer des dommages et intérêts certains membres du conseil d'administrations et les commissaires aux comptes qui étaient aux affaires jusqu'en avril 2014.

Veneto Banca, tout comme sa concurrente Popolare di Vicenza, a été secourue cette année par le fonds public de soutien au secteur bancaire Atlante, les investisseurs n'ayant pas souscrit à des augmentations de capital censées couvrir un déficit de fonds propres.

Les deux banques font l'objet d'enquêtes car elles sont soupçonnées d'avoir prêté de l'argent à des clients pour acheter leurs propres actions, augmentant ainsi artificiellement leur solidité financière. Les nouvelles équipes dirigeantes des deux banques ont dit vouloir travailler en étroite collaboration avec le ministère public.

Vincenzo Consoli, ex-administrateur délégué de Veneto Banca, a été placé en résidence surveillée en août, étant soupçonné d'avoir menti aux régulateurs et d'avoir manipulé les marchés.

Le nouveau président du groupe bancaire, Massimo Lanza, a déclaré, au cours de l'AG, que le conseil avait constaté que, sous l'équipe dirigeante précédente, des prêts avaient été accordés sans contrôles appropriés, conduisant à 198 millions d'euros de pertes. Il a également fait état d'irrégularités présumées dans le cadre de la vente des propres actions de la banque à certains clients. (Andrea Mandala; Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)