LEAD 1-EDF veut ramener à 5 milliard la facture des futurs EPR

mercredi 16 novembre 2016 15h52
 

(Actualisé avec citations)

par Benjamin Mallet

FLAMANVILLE, Manche, 16 novembre (Reuters) - EDF a déclaré mercredi vouloir ramener à cinq milliards d'euros environ la facture des futurs modèles de réacteurs nucléaires, le seul exemplaire d'EPR en cours de construction en France à Flamanville, dans la Manche, ayant connu des surcoûts et des retards à répétition.

EDF espère tirer les leçons de Flamanville, dont la mise en service est prévue fin 2018, pour proposer à moindre coût une version améliorée qu'il envisage de mettre en service en France à partir des années 2030.

"Le but, c'est qu'il soit moins cher en euros par kWh que la moins chère des énergies renouvelables qui puisse être installé au même endroit à cette époque-là", a déclaré à la presse Xavier Ursat, directeur exécutif en charge de l'ingénierie et des projets "Nouveau nucléaire" d'EDF.

"Ce qu'il faut, c'est qu'un EPR coûte à peu près cinq milliards d'euros", a-t-il ajouté à l'occasion d'une visite du chantier.

Estimé à trois milliards d'euros lors de l'annonce du projet en 2004, l'EPR de Flamanville devait initialement fonctionner dès 2012.

De multiples difficultés sur le chantier et dans la fourniture de certains équipements ont contraint plusieurs fois l'électricien français à reporter cette date et à revoir à la hausse le coût de la centrale, qui devrait finalement atteindre 10,5 milliards d'euros.

  Suite...