Free brille dans le mobile, les promos pèsent sur le fixe

mercredi 16 novembre 2016 12h51
 

PARIS, 16 novembre (Reuters) - L'opérateur télécoms Free a signé une hausse à deux chiffres de ses revenus dans le mobile, porté par des gains supérieurs aux attentes de nouveaux abonnés, compensant l'impact de la bataille des promotions sur son activité fixe.

La filiale du groupe de Xavier Niel Iliad revendique désormais une part de marché proche de 18% dans le mobile près de cinq ans après avoir bouleversé le marché avec le lancement d'offres low-cost.

Sur la période de juillet à septembre, Free mobile a été pour le 19ème trimestre d'affilée l'opérateur qui a recruté le plus grand nombre d'abonnés mobile avec 305.000 nouveaux clients.

Ses revenus sur ce segment ont progressé de 12,5% à 521 millions d'euros, soutenus également par la plus forte proportion d'abonnés optant pour le forfait le plus cher à 19,99 euros aux dépens du tarif d'entrée à 2 euros.

Dans le fixe, où Free a ravi le rang de numéro deux à SFR , la croissance du chiffre d'affaires a en revanche ralenti à 2,2%, pénalisée par la poursuite de la bataille des promotions entre les opérateurs, à commencer par Free qui a proposé des forfaits fixes à 1,99 euro par mois sur Vente Privée.

Free a séduit 66.000 nouveaux clients, une performance inférieure toutefois à celle de Bouygues Telecom qui a recruté 93.000 abonnés grâce à des offres ciblées tout aussi agressives.

Le revenu moyen par abonné de Free a reculé sur le trimestre de 40 centimes à 33,50 euros.

L'opérateur anticipe toutefois une remontée de l'ARPU fixe en fin d'année, a déclaré à Reuters le directeur financier d'Iliad Thomas Reynaud, évoquant l'accord conclu avec Canal+ pour l'intégration d'un bouquet de 50 nouvelles chaînes dans ses offres internet dont le prix a été revu en hausse au passage.

A 12h50, l'action Iliad gagne 1,52% à 174,15 euros tandis que le SBF120 recule de 0,35% dans le même temps.

Le communiqué : bit.ly/2fUPdDG (Gwénaëlle Barzic, édité par Jean-Michel Bélot)