EDF confirme son estimation du coût de l'EPR de Flamanville

mercredi 16 novembre 2016 12h20
 

FLAMANVILLE, Manche, 16 novembre (Reuters) - EDF a confirmé mercredi son estimation du coût de l'EPR en construction à Flamanville et a ajouté que la facture devrait baisser d'environ cinq milliards d'euros pour les futurs modèles de réacteurs nucléaires.

A l'occasion d'une visite du chantier, Laurent Thieffry, directeur du projet de Flamanville, a déclaré que tous les essais réalisés jusqu'à présent sur la cuve de ce réacteur, où des anomalies ont été détectés, étaient conformes aux exigences de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN).

Douze composants de Flamanville sont concernés par les irrégularités détectées dans les processus de fabrication du site du Creusot d'Areva, mais ces irrégularités n'ont pas d'impact sur la sûreté, a-t-il assuré.

EDF, qui a également confirmé une mise en service de Flamanville pour fin 2018, estime son coût de construction à 10,5 milliards d'euros.

Evalué à trois milliards d'euros lors de l'annonce du projet en 2004, l'EPR de Flamanville devait initialement entrer en service en 2012, mais des difficultés à répétition sur le chantier et dans la fourniture de certains équipements ont contraint plusieurs fois EDF à reporter cette date et à revoir à la hausse le coût de la centrale ces dernières années.

Xavier Ursat, directeur exécutif en charge de l'ingénierie et des projets "Nouveau nucléaire" d'EDF, a précisé lors de la même visite du chantier que l'objectif était de réduire la facture d'environ cinq milliards pour les futurs modèles d'EPR. (Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot)