Microsoft a proposé des concessions pour le rachat de LinkedIn

mercredi 16 novembre 2016 10h29
 

BRUXELLES, 16 novembre (Reuters) - Le groupe américain Microsoft a proposé des concessions aux autorités européennes de la concurrence dans le cadre de son offre de rachat pour 26 milliards de dollars (24 milliards d'euros) du réseau social professionnel LinkedIn, a annoncé mercredi la Commission européenne.

L'exécutif européen a exprimé ses inquiétudes sur l'impact de ce projet en matière de concurrence lors d'une réunion avec les dirigeants de Microsoft la semaine dernière.

La Commission, qui doit se prononcer sur l'opération d'ici le 6 décembre, n'a pas apporté de précisions. Elle devrait demander l'avis de concurrents et de clients avant de décider d'accepter ces concessions, d'en demander plus ou de lancer une enquête approfondie.

Microsoft a refusé de commenter cette annonce.

Salesforce, spécialiste des logiciels de la relation client qui souhaitait aussi mettre la main sur LinkedIn, a demandé fin septembre à la Commission d'examiner les problèmes pour la concurrence et l'innovation susceptibles d'être soulevés par son rachat par Microsoft, la plus importante acquisition jamais réalisée par le géant de l'informatique. (Foo Yun Chee, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)