LEAD 2-Boeing réorganise défense et espace; supprime 500 emplois

mardi 15 novembre 2016 22h26
 

(Actualisé avec des précisions, cours de Bourse)

15 novembre (Reuters) - Boeing a annoncé mardi qu'il supprimerait 500 emplois sur une période de quatre ans et qu'il fermerait deux sites dans le cadre d'une refonte de son pôle espace, défense et sécurité.

L'avionneur, qui ferme les sites d'El Paso, au Texas, et de Newington, en Virginie, a précisé que certains emplois de l'usine d'Huntington Beach seraient relocalisés à El Segundo, Long Beach et Seal Beach, dans le sud de la Californie.

Il a ajouté que de nombreux emplois du site de Kent, dans l'Etat de Washington, seraient transférés vers le site voisin de Tukwila.

Concernant toujours les effectifs, Boeing a dit aussi que 1.600 postes seraient transférés vers le comté de Los Angeles, 500 vers le site de St-Louis (Missouri) et 400 environ vers celui de Huntsville (Alabama).

Les changements induits par cette réorganisation n'auront pas d'impact tangible, a dit à Reuters un porte-parole de Boeing.

Défense, espace et sécurité, qui employaient 48.000 salariés environ au 27 octobre, ont représenté 31,4% des 23,9 milliards de dollars de chiffre d'affaires au troisième trimestre.

Boeing a enfin annoncé qu'il créerait une nouvelle division internationale qui regroupera ses filiales de défense en Australie, en Arabie saoudite et au Royaume-Uni. La division sera dirigée par David Pitchforth, directeur général de la filiale de défense britannique.

L'action Boeing a terminé en baisse de 1,25% à Wall Street.

(Ankit Ajmera et Arunima Banerjee, Wilfrid Exbrayat pour le service français)