Les travaux à Notre-Dame-des-Landes "dès que possible"-Valls

mardi 15 novembre 2016 15h51
 

PARIS, 15 novembre (Reuters) - Les travaux pour la construction du futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), confirmée lundi par une décision de justice, commenceront "dès que possible", a déclaré mardi le Premier ministre Manuel Valls.

La cour administrative d'appel de Nantes a donné tort aux opposants au projet en validant les arrêtés préfectoraux indispensables à sa mise en oeuvre.

"L'Etat va donc poursuivre ses préparatifs de reprise des travaux afin que ceux-ci interviennent dès que possible", a déclaré Manuel Valls lors des questions d'actualité à l'Assemblée nationale, sans plus de précision.

Il a demandé le départ des opposants qui occupent depuis des années le site du futur aéroport, en périphérie de la ville de Nantes.

"Les personnes qui occupent illégalement (la zone) doivent désormais partir", a-t-il dit.

"Les personnes de bonne volonté - heureusement il y en a - doivent désormais respecter le droit et le verdict des urnes", a poursuivi le chef du gouvernement.

"Quant à ceux qui seraient tentés de s'opposer au projet par la force, par la violence - c'est bien la menace qui est brandie -, ils doivent savoir que non seulement de tels actes sont passibles de poursuites en justice, mais ils trouveront la détermination de l'Etat." (Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse)