EDF-Les tests sur 7 réacteurs sont plus longs que prévu-presse

mardi 15 novembre 2016 09h00
 

PARIS, 15 novembre (Reuters) - Sept réacteurs nucléaires d'EDF dont les tests prennent plus de temps que prévu ne redémarreront pas avant début janvier, rapporte mardi BFM Business.

Les contrôles exigés par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), liés à la teneur en carbone de certaines parties des générateurs de vapeur de 12 réacteurs en tout, ont contraint le groupe à revoir à la baisse ses prévisions annuelles début novembre, pour la deuxième fois en quelques semaines.

Selon BFM Business, qui cite le président de l'ASN, des compléments d'informations de la part d'EDF qui étaient attendus mi-novembre ne sont pas tous parvenus à l'autorité.

Il faudra ensuite à l'ASN un mois pour donner ou refuser l'autorisation de redémarrer les sept réacteurs, puis une quinzaine de jours à EDF pour les relancer, soit début janvier au plus tôt, poursuit la radio.

EDF n'a pas commenté ces informations dans l'immédiat et personne n'était disponible à l'ASN.

Selon les indications disponibles mardi matin sur le site RTE, filiale d'EDF en charge des lignes à haute tension françaises, les redémarrages des réacteurs concernés par des vérifications sur les générateurs de vapeur sont toujours prévus le 31 décembre au plus tard.

RTE avait prévenu début novembre que la sécurité d'approvisionnement électrique de l'hiver 2016-2017 en France s'annonçait "plus délicate" à assurer que lors des hivers précédents en raison de l'indisponibilité de plusieurs réacteurs nucléaires. (Gilles Guillaume et Benjamin Mallet, édité par Véronique Tison)