Trump: Un magnat du pétrole pressenti au secrétariat à l'Energie

lundi 14 novembre 2016 20h44
 

NEW YORK, 14 novembre (Reuters) - Harold Hamm, un magnat du pétrole et du gaz, est en tête de la liste de Donald Trump pour le poste de secrétaire à l'Energie dans la future administration américaine, a annoncé lundi un élu du Dakota du Nord à la Chambre des représentants.

"A mon sens, on va probablement le lui demander. Et parce qu'il est un patriote et un Américain, il va probablement accepter", a ajouté Kevin Kramer, qui figure lui aussi sur cette liste.

Agé de 70 ans, Harold Hamm, directeur général de la firme Continental Resources, est devenu l'une des plus grosses fortunes du pays à la faveur du boom des gaz de schiste extraits par fracturation hydraulique dans le Dakota. Il s'est aussi rendu célèbre par son divorce à 975 millions de dollars en 2015.

Contactée par Reuters, une porte-parole de son entreprise, Kristin Thomas, a démenti la moindre discussion entre Trump et Hamm.

Un cadre dirigeant du secteur pétrolier, qui le connaît, a estimé pour sa part qu'il doutait que Hamm serait disposé à quitter son entreprise pour rejoindre le gouvernement fédéral et qu'il souhaiterait plutôt peser sur le choix du futur secrétaire à l'Energie de l'administration Trump.

Mais le nom du patron de Continental Resources, natif de l'Oklahoma, était déjà apparu lors de la campagne. Et lui-même a pris la parole lors de la convention républicaine de Cleveland qui a investi Trump. "Chaque fois qu'on nous interdit de forer un puits en Amérique, on finance le terrorisme", avait-il dit à cette occasion.

Si Hamm entre au gouvernement fédéral, il sera le premier secrétaire à l'Energie venant directement du secteur pétrolier depuis la création de ce poste, en 1977.

VOIR AUSSI

ENCADRE L'administration Trump prend forme, deux postes pourvus (Michelle Conlin; Henri-Pierre André pour le service français)