Wall Street reste portée par Trump, un Dow record à l'ouverture

lundi 14 novembre 2016 15h46
 

14 novembre (Reuters) - L'indice Dow Jones a commencé lundi la séance à un niveau record à la Bourse de New York sur l'élan de la semaine dernière, sa meilleure depuis 2011 en raison de l'optimisme suscité par les projets économiques de Donald Trump, élu président des Etats-Unis.

Le Dow Jones gagne 59,00 points, soit 0,31%, à 18.906,66 après cinq minutes de cotations après avoir grimpé jusqu'à 18.918,68. Le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 0,18% à 2.168,27. Le Nasdaq Composite avance plus modestement de 0,03% à 5.238,90.

Donald Trump a promis des investissements massifs dans les infrastructures, des baisses d'impôts et un relâchement des contraintes réglementaires mais les investisseurs seront surtout attentifs désormais aux noms susceptibles de mettre en oeuvre ce programme pour juger sa crédibilité.

"La transition que conduit Trump va rester dans les semaines à venir un facteur important pour les marchés financiers, particulièrement dès lors qu'il va commencer à divulguer les noms des personnes qui serviront au sein de son administration", dit Hussein Sayed, responsable de la stratégie de marché chez FXTM.

Si les promesses de Donald Trump suscitent de nouveau l'attrait pour certains secteurs comme les valeurs financières (+1,24%), elles ont en revanche provoqué un puissant mouvement de retrait du marché obligataire en prévision d'un creusement du déficit fédéral et d'une accélération de l'inflation aux Etats-Unis.

Le rendement à 10 ans des emprunts du Trésor américain a atteint lundi un plus haut depuis janvier à 2,3% tandis que le 30 ans est passé au-dessus des 3%.

Le dollar a pour sa part touché un pic de près d'un an face à un panier de devises de référence, passant au-dessus de 100, en hausse de quasiment 1%.

Ce contexte renforce l'attente autour de l'audience de la présidente de la Réserve fédérale, Janet Yellen, par une commission du Congrès américain jeudi.

Aux valeurs, ce sont les rachats étrangers de deux entreprises américaines qui font flamber les titres de ces dernières.   Suite...