Canada/paris en ligne-David Baazov lance une offre sur Amaya

lundi 14 novembre 2016 14h11
 

14 novembre (Reuters) - David Baazov, l'ancien directeur général du groupe canadien de paris en ligne Amaya, a proposé lundi de racheter les 82,8% du capital qu'il ne détient pas encore dans le cadre d'une offre qui valorise la société à environ 3,48 milliards de dollars canadiens ou 2,56 milliards de dollars US (2,38 milliards d'euros).

Le prix proposé de 24 dollars canadiens par action représente une prime de 30,9% par rapport au cours de clôture de vendredi à la Bourse de Toronto (C$18,34).

Baazov, qui détient déjà 17,2% du capital d'Amaya, options comprises, a présenté cette offre au nom d'une entité non encore constituée mais qu'il dirigera. Il a précisé avoir le soutien de quatre fonds qui se sont engagés à hauteur de 3,65 milliards de dollars.

Le titre Amaya coté sur le Nasdaq gagne 4,78% en avant-Bourse à Wall Street.

Amaya, propriétaire des sites PokerStars et Full Tilt, avec dit en février avoir reçu une offre non contraignante de David Baazov, alors directeur général, en vue d'un retrait de la cote.

Baazov avait été poussé vers la sortie deux mois plus tard quand le gendarme boursier du Québec l'avait accusé de délit d'initié dans le cadre du rachat en 2014 de Rational Group, le propriétaire de PokerStars, pour 4,9 milliards de dollars.

Le bookmaker britannique William Hill et Amaya ont abandonné en octobre des discussions de fusion au vu de l'opposition d'un des principaux actionnaires de William Hill.

Amaya a par ailleurs publié lundi des résultats trimestriels meilleurs que prévu, avec un chiffre d'affaires en hausse de 9,5% à 270,8 millions de dollars, et fait état d'une progression de 1,9 million de son nombre d'inscrits, à 105,5 millions. (Arathy S Nair à Bangalore, Véronique Tison pour le service français)