La Chine confirme son intérêt pour la restructuration d'Areva

lundi 14 novembre 2016 13h26
 

PARIS, 14 novembre (Reuters) - Le vice-Premier ministre chinois Ma Kai a confirmé lundi que des groupes chinois participeraient à la restructuration du capital d'Areva.

Le secrétaire d'Etat français à l'Industrie, Christophe Sirugue, a indiqué de son côté que Paris souhaitait encourager une entrée du chinois CNNC (China National Nuclear Corporation) au capital du groupe nucléaire français.

Les deux hommes s'exprimaient à l'occasion de la quatrième réunion sino-française de dialogue économique et financier organisée à Bercy.

Philippe Varin, le président du conseil d'administration d'Areva, a indiqué au début du mois qu'il discutait avec chinois CNNC, des partenaires japonais et le Kazakhstan en vue de les faire entrer au capital de NewCo, la société qui regroupera les actifs du groupe français dans le cycle du combustible nucléaire.

Le ministre français de l'Economie et des Finances, Michel Sapin, a indiqué que la partie française avait "encore quelques discussions avec nos partenaires chinois pour nous permettre de respecter le calendrier de fin novembre", date à laquelle la Commission européenne doit se prononcer sur le plan de restructuration d'Areva au vu des fonds publics avancés.

(Leigh Thomas, version française Yann Le Guernigou)