USA-American Apparel de nouveau en dépôt de bilan

lundi 14 novembre 2016 11h49
 

NEW YORK, 14 novembre (Reuters) - American Apparel a demandé lundi à être placé sous la protection de la loi sur les faillites pour la deuxième fois en un peu plus d'un an, l'enseigne américaine de prêt-à-porter pour adolescent étant affectée par la concurrence et des relations difficiles avec son fondateur.

Le groupe de Los Angeles, fondé en 1989 par Dov Charney dont les vêtements 'Made in America' ont rencontré un vif succès auprès des jeunes, n'a pas dégagé de bénéfice depuis 2009 et est en grande difficulté depuis de licenciement de Charney, accusé de harcèlement, en décembre dernier.

American Apparel, connu pour ses publicités controversées à caractère sexuel, dispose de 100 millions à 500 millions de dollars (93 millions à 465 millions d'euros) d'actifs et de passifs, selon un document déposé auprès du tribunal du Delaware.

Par ailleurs, le groupe canadien de confection Gildan Activewear a annoncé le rachat de droits de propriété intellectuelle liés à la marque American Apparel et certains actifs de l'enseigne pour environ 66 millions de dollars en espèces.

Gildan n'achètera en revanche aucune boutique, a indiqué American Apparel dans un communiqué, ajoutant que la société poursuivrait normalement son activité aux Etats-Unis tout au long de la procédure.

Le régime des faillites permet à American Apparel de mettre aux enchères ses actifs dans le cadre d'une procédure où Gildan fait figure de premier offrant.

American Apparel, à la recherche d'un acquéreur, a commencé à discuter d'une vente éventuelle avec Sequential Brands Group et B. Riley Financial après l'échec des discussions avec Authentic Brands Group.

Le premier dépôt de bilan d'American Apparel date d'octobre 2015. (Jessica DiNapoli; Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)