L'obligataire mondial amputé de plus de $1.000 mds par l'effet Trump

lundi 14 novembre 2016 11h09
 

par John Geddie

LONDRES, 14 novembre (Reuters) - La brusque remontée des rendements obligataires provoquée par l'élection à la présidence des Etats-Unis de Donald Trump, qui a promis des politiques expansionnistes susceptibles de relancer l'inflation, a amputé la capitalisation obligataire mondiale de plus de 1.000 milliards de dollars et propulsé les taux de référence à des niveaux oubliés depuis des mois.

Depuis la confirmation de la victoire de Donald Trump, les marchés obligataires ont subi leurs dégagements les plus massifs en près d'un an et demi et de nombreux investisseurs estiment qu'ils marquent la fin d'une phase haussière de plus de trois décennies.

Le rendement des emprunts d'Etat allemands à 30 ans est repassé lundi au-dessus de 1% pour la première fois en plus de six mois et celui des emprunts à 10 ans s'est inscrit au plus haut depuis le mois de janvier.

Le rendement des emprunts d'Etat italiens à 10 ans a franchi la barre des 2% pour la première fois depuis septembre 2015. Celui des emprunts d'Etat à 10 ans français est au plus haut depuis juin 2015 à 0,85% contre un plus bas record à moins de 0,10% fin septembre.

Le rendement des Gilts britanniques à 10 ans a quant à lui atteint un plus haut depuis la fin mai à 1,45%, retrouvant des niveaux qui prévalaient avant le vote du 23 juin en faveur d'une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.

Le taux des Treasuries américains à 30 ans a quant à lui atteint les 3% pour la première fois depuis janvier 2009.

LES INDEXÉES SUR L'INFLATION ATTIRENT   Suite...