Parrot-Perte opérationnelle à cause des drones grand public

lundi 14 novembre 2016 08h27
 

PARIS, 14 novembre (Reuters) - Parrot, plombé par l'accélération de ses dépenses dans un contexte de sous-performance de ses drones grand public, a fait état lundi d'une perte opérationnelle de 24 millions d'euros au troisième trimestre.

Le spécialiste des drones a vu ses ventes reculer de 25% à 58,4 millions d'euros, pénalisé notamment par une forte pression sur les prix des drones grand public milieu de gamme.

Dans ce contexte, le groupe indique dans un communiqué avoir "fait le choix de privilégier des promotions ciblées et a continué de faire évoluer son offre produits pour affûter sa compétitivité".

La marge brute consolidée s'est établie à 35,8% du chiffre d'affaires, un niveau "largement inférieur au modèle visé par le groupe, et reflète la valeur des promotions anticipées pour soutenir les ventes de drones grand public en fin d'année".

Dans ce contexte, "la dynamique commerciale de la fin de l'année et l'évolution globale du marché des drones grand public seront déterminants pour fixer les priorités sur ce segment en 2017".

Le groupe dit viser un chiffre d'affaires consolidé d'environ 100 millions d'euros au quatrième trimestre et précise que sa trésorerie sera impactée par la saisonnalité du BFR.

Il ajoute qu'il privilégiera en 2017 la poursuite des investissements "les plus prometteurs" et une réduction de sa consommation de trésorerie.

A l'issue du conseil d'administration du 10 novembre, Parrot a par ailleurs acté la constitution d'un comité stratégique constitué par Henri Seydoux, PDG, Paul-François Fournier, représentant de Bpifrance (actionnaire à hauteur de 5,16%) et par deux administrateurs indépendants, Marie Ekeland et Stéphane Marie.

Le communiqué : bit.ly/2fxPSf4 (Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot)