** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

lundi 14 novembre 2016 07h59
 

PARIS, 14 novembre (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont
attendues en hausse lundi à l'ouverture après avoir bouclé leur meilleure
semaine depuis le mois de juillet, même si la réaction positive des marchés à
l'élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis a paru s'émousser
vendredi.
    Les investisseurs s'interrogent toujours sur les véritables intentions du
président élu dont le programme reste flou et sur le réalisme de ses projets
ambitieux en vue de relancer la croissance.
    L'élan reste cependant positif. Le CAC 40 a gagné la semaine dernière 2,55%
et l'EuroStoxx 50 2,40%, un élan qui devrait se prolonger lundi. 
    D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien,
le Dax à Francfort et le FTSE à Londres devraient ouvrir chacun
en hausse d'environ 0,8%. 
    La Bourse de Tokyo a terminé en hausse de 1,71%, portée par des chiffres de
la croissance du Japon au troisième trimestre meilleurs que prévu et une baisse
du yen favorisant les entreprises exportatrices. 
    L'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon)
 cède en revanche autour de 1% sous l'effet conjugué de la hausse
du dollar et des rendements obligataires américains qui pénalise les économies
émergentes.
    Du côté des valeurs en Europe, il faudra suivre en particulier les banques
italiennes. 
    UniCredit se préparerait en effet à une augmentation de capital de
12 à 13 milliards d'euros, selon plusieurs sources. Le conseil d'administration
de Banca Monte dei Paschi di Siena se réunit par ailleurs pour définir
les modalités d'un plan de conversion de dette en actions, dans le cadre d'un
plan plus vaste visant à redresser la situation financière de la banque toscane,
a-t-on appris de source proche du dossier.  
    L'indice Dow Jones de la Bourse de New York a inscrit vendredi un nouveau
record de clôture et signé sa meilleure performance hebdomadaire depuis décembre
2011 après la victoire inattendue de Donald Trump. 
    Le spectaculaire rebond des banques à Wall Street après l'élection du
candidat républicain n'est peut-être qu'un avant-goût de ce qui attend le
secteur, idéalement positionné selon les investisseurs pour profiter de la
remontée des taux d'intérêt et d'un allègement de la réglementation pendant la
prochaine mandature. 
    
  PRINCIPAUX INDICATEURS ÉCONOMIQUES À L'AGENDA DU 14 NOVEMBRE:
 PAYS  GMT     INDICATEUR                           PÉRIODE    CONSENSUS  PRÉCÉDENT
 EZ    10h00   Production industrielle              septembre  -1,0%      +1,6%
               - sur un an                                     +1,0%      +1,8%
 
    VALEURS À SUIVRE
    
    * UNICREDIT. La première banque italienne, pourrait décider de
lancer une augmentation de capital de 10 à 13 milliards d'euros pour mettre à
terme aux inquiétudes persistantes sur ses niveaux de fonds propres, a-t-on
appris ce week-end auprès de quatre sources. 
    
    * BANCA MONTE DEI PASCHI DI SIENA. Le conseil d'administration de
la banque toscane en difficulté se réunit lundi pour définir les modalités d'un
plan de conversion de dette en actions, dans le cadre d'un plan plus vaste
visant à redresser la situation financière de l'établissement, a-t-on appris
dimanche de source proche du dossier. 
    
    * LAFARGEHOLCIM . Le cimentier franco-suisse annoncera
vendredi, lors de sa journée investisseurs, des mesures de réduction des coûts
qui passeront par la fermeture de filiales étrangères et des suppressions de
postes sur ses principaux marchés, dont la France, a rapporté le journal
dominical suisse Sonntagszeitung.
    
    * AUDI, filiale haut de gamme de VOLKSWAGEN, a annoncé
discuter avec le groupe automobile chinois SAIC Motor Corporation en
vue d'une collaboration sur le long terme. 
    
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 
       

 (Patrick Vignal pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)