RPT-Le rebond des banques ne fait que commencer à Wall Street

lundi 14 novembre 2016 06h00
 

(Répétition sans changement d'une dépêche diffusée dimanche)

par Sinead Carew

NEW YORK, 13 novembre (Reuters) - Le spectaculaire rebond des banques à Wall Street après l'élection de Donald Trump à la Maison blanche n'est peut-être qu'un avant-goût de ce qui attend le secteur, idéalement positionné selon les investisseurs pour profiter de la remontée des taux d'intérêt et d'un allègement de la réglementation pendant la prochaine mandature.

Les taux bas des dernières années et le durcissement de réglementation du secteur avaient fortement pénalisé les valeurs bancaires en limitant la possibilité pour les établissements de faire fructifier leurs réserves de cash.

Depuis quelques jours, les taux remontent et les investisseurs veulent croire que Donald Trump tiendra sa promesse de réduire la portée de la loi Dodd-Frank, le texte qui encadre depuis 2010 le secteur bancaire aux Etats-Unis.

L'indice S&P-500 du secteur bancaire a bondi de 10,2% sur les trois jours qui ont suivi la victoire électorale du candidat républicain, engrangeant sa meilleure performance en trois séances depuis août 2009.

Entre mercredi et vendredi, Wells Fargo Co a rebondi de 13,6%, JPMorgan Chase & Co de 9,5% Bank of America de 11,9%.

Malgré cette envolée, les titres du secteur "sont encore loin d'être chers", assure Peter Kenny, stratège chez Global Markets Advisory Group à New York.

Les actions des banques américaines se paient globalement 11,2 fois leurs résultats estimés. C'est mieux qu'en février dernier lorsque leur valorisation était tombée à un multiple de neuf, le plus faible depuis mai 2013, mais c'est encore loin du pic de 33 fois atteint en mai 2009.   Suite...