Wall Street ouvre en baisse avec les financières et les techs

vendredi 11 novembre 2016 15h53
 

NEW YORK, 11 novembre (Reuters) - Wall Street se replie vendredi à l'ouverture, affaiblie notamment par la baisse des valeurs bancaires et technologiques, les investisseurs ajustant leurs portefeuilles pour tenter de tirer le meilleur parti du programme économique de Donald Trump.

L'indice Dow Jones perd 0,12% à 18.784,96 points dans les premiers échanges. Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,25% à 2.162,04 points et le Nasdaq Composite cède 0,30% à 5.193,43 points.

La quasi-totalité des dix indices sectoriels du S&P, à l'exception des services aux collectivités, est dans le rouge. Les valeurs recherchées pour leurs dividendes comme les "utilities" (+0,25%), qui avaient souffert de l'envolée des rendements obligataires, reprennent un peu du terrain perdu.

En revanche, les investisseurs prennent leurs profits sur les valeurs susceptibles de bénéficier des projets de Trump en matière de dépenses publiques, de baisses d'impôts et de dérégulation bancaire, après leurs fortes hausses des deux derniers jours.

Les bancaires se replient après avoir atteint leurs plus hauts niveaux depuis la crise financière de 2008. Des responsables de la Réserve fédérale ont déclaré que la victoire des républicains pourrait permettre de sortir du blocage politique, donnant un coup d'accélérateur à la croissance et ouvrir la voie à des hausses de taux.

Parallèlement, les grands groupes de la haute technologie comme Facebook, Apple, Netflix and Alphabet poursuivent leur baisse. Le protectionnisme revendiqué par le futur président pourrait compliquer leur activité et le recrutement dans leur secteur.

"Je pense que le rally post-victoire de Trump (...) a atteint son pic", dit Peter Cardillo, responsable de la recherche économique chez First Standard Financial. "Le Nasdaq est sous pression du fait de la position peu favorable de Trump à la Silicon Valley", ajoute-t-il.

Le marché obligataire est fermé pour le "Veteran's Day" mais le rendement des obligations du Trésor à 10 ans a déjà touché un pic de dix mois cette semaine.   Suite...