Chequers Capital met en vente la firme de services Accelya -sources

jeudi 10 novembre 2016 21h07
 

LONDRES/FRANCFORT, 10 novembre (Reuters) - La société d'investissement Chequers Capital souhaite se désengager d'Accelya, une société de services pour le transport aérien et l'industrie du voyage, et a engagé BNP Paribas et Evercore comme banques conseils pour trouver un acquéreur, a-t-on appris jeudi auprès de trois sources proches du dossier.

Accelya aide des compagnies aériennes comme Air France ou American Airlines, mais aussi des voyagistes, chaînes d'hôtels ou loueurs de voitures, à gérer leurs processus financiers et optimiser leur performance commerciale. Fondée en 2007, l'entreprise basée à Barcelone est présente dans neuf pays et réalise un chiffre d'affaires annuel d'environ 120 millions de dollars (110 millions d'euros).

Aucun commentaire n'a pu être obtenu auprès de Chequers Capital et d'Evercore, et BNP Paribas n'a pas souhaité s'exprimer.

Chequers Capital avait déjà tenté de céder Accelya sans succès il y a deux ans.

La société de capital-investissement Warburg Pincus, propriétaire de Mercator, un concurrent d'Accelya basé à Dubaï, pourrait peut-être être intéressée, a dit l'une des sources. Warburg Pincus a refusé de commenter.

Accelya a une filiale cotée en Inde, Accelya Kale Solutions , acquise en 2010 et spécialisée dans la fourniture de solutions logicielles pour l'industrie du transport et du voyage.

Basé à Paris, Chequers Capital est spécialisé dans l'acquisition et le développement d'entreprises ayant une valeur d'entreprise entre 50 millions et 500 millions d'euros.

La société créée en 1972 a levé un fonds de 850 millions d'euros en 2011. (Pamela Barbaglia, Dasha Afanasieva et Arno Schütze, Véronique Tison pour le service français)