AstraZeneca limite l'impact du déclin du Crestor

jeudi 10 novembre 2016 09h48
 

LONDRES, 10 novembre (Reuters) - AstraZeneca a publié jeudi des résultats pénalisés par l'impact de la concurrence des génériques sur les ventes du Crestor, son anticholestérol vedette, mais un gain fiscal exceptionnel, des réductions de coûts et des cessions lui ont permis de maintenir la progression de ses bénéfices.

Alors que le chiffre d'affaires du groupe pharmaceutique britannique a baissé de 4% au troisième trimestre à 5,7 milliards de dollars (5,21 milliards d'euros), son bénéfice par action (BPA) courant a ainsi bondi de 28% à 1,32 dollar.

Les analystes financiers prévoyaient en moyenne un chiffre d'affaires de 5,90 milliards de dollars et un BPA de 97 cents selon le consensus Thomson Reuters.

AstraZeneca a réaffirmé prévoir une baisse de zéro à 5% de son chiffre d'affaires et de son résultat courant à taux de change constants sur l'ensemble de cette année.

A la Bourse de Londres, l'action AstraZeneca perdait 0,25% à 4.564 pence à 8h40 GMT alors que l'indice Stoxx européen de la santé et de la pharmacie gagnait 0,87%.

Le détail des résultats trimestriels montre que les coûts commerciaux et administratifs et les frais généraux ont été réduits de 12% à 1,9 milliard de dollars tandis que les dépenses de recherche restaient stables à 1,3 milliard.

"Les résultats du troisième trimestre sont en ligne avec nos prévisions et reflètent l'impact passager du premier trimestre plein de concurrence générique pour le Crestor aux Etats-Unis", a déclaré le directeur général, Pascal Soriot, dans un communiqué.

Les ventes des nouveaux traitements du cancer Tagrisso et Lynparza ont soutenu les résultats et les revenus des opérations d'"externalisation", autrement dit la vente de droits sur certains produits, ont atteint 674 millions de dollars.

Sur le long terme, les perspectives de développement d'AstraZeneca reposent entre autres sur une série de nouveaux anticancéreux, et les investisseurs attendent entre autres pour le premier trimestre 2017 les résultats d'essais cliniques d'une combinaison d'immunothérapies.

(Ben Hirschler; Marc Angrand pour le service français)