GM va supprimer 2.000 emplois dans deux usines aux USA

mercredi 9 novembre 2016 18h55
 

DETROIT, 9 novembre (Reuters) - General Motors prévoit de licencier 2.000 salariés dans deux usines aux Etats-Unis début 2017 en raison d'un ralentissement de ses ventes, a annoncé mercredi le constructeur automobile américain.

Ces postes seront supprimés avec la disparition mi-janvier de la troisième équipe sur ses sites de Lordstown, dans l'Ohio, et de Lansing, dans le Michigan.

Le premier site assemble le Chevrolet Cruze, dont les ventes aux Etats-Unis étaient en recul de 20% à fin octobre. Le deuxième site fabrique les Cadillac ATS et CTS, dont les livraisons ont pour leur part baissé de 17% à fin octobre.

GM a aussi annoncé un investissement de 211 millions de dollars (193 millions d'euros) dans l'usine de Lansing pour un "nouveau programme" dont il n'a pas précisé la nature. Il va aussi investir 668 millions de dollars dans son usine à Toledo, dans l'Ohio, pour une nouvelle génération de système de transmission. (Paul Lienert; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Véronique Tison)