L'Europe doit garder le contrôle de son destin-Coeuré (BCE)

mercredi 9 novembre 2016 18h23
 

PARIS, 9 novembre (Reuters) - Benoît Coeuré, membre du directoire de la Banque centrale européenne (BCE), a estimé mercredi à la suite de l'élection de Donald Trump que l'Europe devait "garder le contrôle de son destin" face aux "chocs politiques" actuels.

"Dans ce monde qui est en mutation, qui est risqué, qui est plein de chocs politiques, ma conviction c'est que l'Europe, en général, doit garder les moyens de garder le contrôle de son destin dans un monde qui devient de plus en plus compliqué à comprendre, imprévisible", a-t-il dit dans le cadre des Journées de l'économie, à Lyon.

"Si on veut que l'Europe soit forte, y compris en matière de sécurité, en matière de Défense, (...) il faut qu'elle ait une économie forte. On ne peut dissocier ces différentes discussions", a-t-il poursuivi.

Les autorités françaises, notamment, ont déclaré mercredi que l'élection de Donald Trump renforçait la nécessité de construire rapidement une Europe de la Défense.

"Si on veut que l'Europe ait une économie forte, il faut que les institutions européennes fassent leur travail, (...) il faut que les pays se réforment (...) et que la zone euro fonctionne mieux", a souligné Benoît Coeuré.

"Il faut absolument faire face, comprendre et fournir des solutions aux défauts de fabrication qui ont conduit à la crise qu'on est en train, péniblement, tous ensemble, d'essayer de surmonter", a-t-il ajouté. (Sophie Louet, édité par Jean-Baptiste Vey)