LEAD 1-AT&T reste optimiste pour sa fusion avec Time Warner

mercredi 9 novembre 2016 16h51
 

(Actualisé avec commentaires d'analystes, cours de Bourse)

9 novembre (Reuters) - AT&T a dit mercredi rester optimiste pour son projet d'acquisition de Time Warner en dépit de la victoire électorale de Donald Trump, le candidat républicain à la Maison blanche qui s'était engagé, durant la campagne, à faire échouer ce mariage à 85 milliards de dollars (77 milliards d'euros).

"AT&T est optimiste quant à son projet d'acquisition de Time Warner", a déclaré John Stephens, le directeur financier de l'opérateur télécoms, lors d'une conférence à New York en se disant "impatient de travailler" avec la future administration.

Time Warner reculait de 1,58% à 86,48 dollars vers 15h45 GMT à Wall Street tandis qu'AT&T, initialement en baisse, se redressait pour afficher un gain de 0,92% à 37,33. Le Dow Jones et le Standard & Poor's-500 étaient en légère baisse à ce stade.

Le résultat de l'élection "signifie des risques accrus" pour le projet de fusion, commente Angelo Zino, analyste chez CFRA Research. "A tout le moins, il va y avoir de nouveaux interlocuteurs mis en place (par la nouvelle administration) qui vont rendre l'accord beaucoup plus difficile à concrétiser."

Donald Trump, qui s'en est souvent pris aux médias durant sa campagne contre la candidate démocrate Hillary Clinton, avait dénoncé le 22 octobre "une trop grande concentration de pouvoir dans trop peu de mains" et promis de faire barrage à l'opération tout juste dévoilée.

Avec cette OPA, AT&T, le numéro deux de la téléphonie mobile aux Etats-Unis, entend mettre la main sur des contenus d'information et de divertissement destinés à attirer les abonnés sur son réseau. Time Warner possède notamment la chaîne d'information en continu CNN, régulièrement accusée de partialité par Trump durant sa campagne, et les studios Warner Bros.

Le président américain n'a pas le pouvoir de bloquer une fusion et l'examen du projet sera du ressort du département de la Justice, a souligné AT&T.

Le projet de mariage n'en laisse pas moins les investisseurs sceptiques, comme le montre le cours de Bourse de Time Warner qui reste loin du prix de 107,50 dollars offert par AT&T.

Pour Josh Duitz, gérant chez Alpine Funds qui détient des actions AT&T, il est "trop tôt pour dire" que la fusion sera bloquée. "Les candidats disent beaucoup de choses pour gagner l'élection, mais après il faut voir ce qu'ils font de leurs promesses", tempère-t-il. (avec Aishwarya Venugopal à Bangalore, Véronique Tison pour le service français)