Carlsberg relève ses prévisions avec ses ventes en Russie

mercredi 9 novembre 2016 14h51
 

COPENHAGUE, 9 novembre (Reuters) - Carlsberg a relevé mercredi sa prévision de bénéfice annuel après avoir fait état d'une hausse de ses ventes en Russie, un marché important mais longtemps difficile pour le brasseur danois.

Le directeur général Cees 't Hart s'est engagé en août à régler le problème des activités peu performantes du groupe à la suite de résultats semestriels décevants.

Le numéro trois mondial de la bière a annoncé mercredi que ses ventes à périmètre comparable au troisième trimestre avaient augmenté de 16% dans sa région Europe de l'Est, qui représente 18% des ventes totales du groupe. Elles ont atteint 3,15 milliards de couronnes (423 millions d'euros) alors que les analystes interrogés par Reuters attendaient 2,96 milliards.

Carlsberg attribue cette performance à des conditions météorologiques plus favorables et à une politique tarifaire plus agressive en Russie, qui lui a permis de gagner des parts de marché par rapport à ses concurrents Anheuser Busch Inbev et Heineken. A l'inverse, Carlsberg avait vu ses ventes freiner au même trimestre de 2015 lorsqu'il avait tenté de relever ses prix.

L'action baisse de 2,78% à 595,50 couronnes vers 13h30 GMT à la Bourse de Copenhague. Cette performance est toutefois moins mauvaise que celles d'AB Inbev et d'Heineken, qui reculent de 5% et 4,93% respectivement en raison de leur plus forte exposition au Mexique, une caractéristique négative aux yeux des investisseurs après la victoire de Donald Trump à l'élection présidentielle aux Etats-Unis.

"Une combinaison de facteurs, notamment une base de comparaison trimestrielle favorable, une approche plus professionnelle à l'égard de nos comptes importants et une meilleure tarification de nos différentes marques, ont conduit à une amélioration de notre part de marché", a dit Cees 't Hart lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes.

Depuis qu'il a racheté il y a huit ans Baltika, le premier vendeur de bières en Russie, Carlsberg est confronté à des difficultés dans ce pays en raison de son ralentissement économique et d'un durcissement de la réglementation sur la vente d'alcool.

Cees 't Hart a néanmoins mis l'accent sur le redressement des ventes en Russie depuis son arrivée à la tête du groupe l'an dernier.

Carlsberg s'attend désormais à une hausse de 5% de son bénéfice d'exploitation comparable en 2016, contre une précédente prévision d'une "croissance dans le bas de la fourchette à un chiffre". Le bénéfice d'exploitation s'est élevé à 8,46 milliards de couronnes l'an dernier.

Les ventes trimestrielles dans les deux autres grandes régions d'activité du brasseur danois, l'Europe de l'Ouest et l'Asie, ont en revanche été légèrement inférieures aux attentes des analystes, ce qui a entraîné un modeste recul des ventes totales à 17,53 milliards de couronnes. Les analystes interrogés par Reuters attendaient 17,96 milliards de couronnes. (Nikolai Skydsgaard; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Véronique Tison)