Munich Re optimiste après une hausse de 30% du bénéfice au T3

mercredi 9 novembre 2016 10h02
 

LONDRES, 9 novembre (Reuters) - Le bénéfice net de Munich Re a augmenté de 30% au troisième trimestre, mais est un peu inférieur aux attentes, ce qui n'empêche pas le réassureur allemand d'être optimiste pour ses résultats annuels.

Le bénéfice net trimestriel ressort à 684 millions d'euros, pour un consensus Reuters le donnant à 688 millions, et le premier réassureur mondial anticipe dorénavant un bénéfice net 2016 bien au-delà de son précédent objectif de 2,3 milliards d'euros.

"Nous sommes plus optimistes pour ce qui concerne notre prévision de bénéfice", a dit le directeur financier Jörg Schneider.

Sur la période janvier-septembre, le bénéfice net est de 2,1 milliards d'euros, en deçà des 2,4 milliards dégagés sur la période comparable de 2015.

L'action Munich Re perd 3,12% en matinée en Bourse de Francfort, tandis que l'indice Dax 30 laisse 1,5% dans le même temps et que l'indice européen de l'assurance abandonne 1,8%, dans le sillage de la victoire du républicain Donald Trump à la présidentielle américaine.

Les analystes de KBW gardent leur appréciation "sous-performer" sur la valeur. "Les résultats ont légèrement raté le consensus et le relèvement de l'objectif de bénéfice net part du groupe de 2016 devrait déjà être inscrit dans les anticipations", écrivent-ils.

Munich Re affirme qu'il s'en tiendra à une discipline stricte en matière de souscriptions mais il observe que les pressions sur les prix et les conditions ont quelque peu diminué à l'occasion des récents renouvellements des polices.

Le secteur de la réassurance subit sa cinquième année de baisse des primes, un nombre relativement réduit de catastrophes naturelles dans les pays développés pesant sur les tarifs que les assureurs sont disposés à accepter pour leur propre couverture.

A cet égard, Munich Re fait valoir que ses prévisions prennent en compte l'ouragan Matthew, qui a frappé les Etats-Unis et les Antilles le mois dernier, causant des dégâts couverts par les assurances estimés à huit milliards de dollars.   Suite...