USA 2016-Panique sur les marchés financiers au vu de la possibilité d'une victoire de Trump

mercredi 9 novembre 2016 05h14
 

TOKYO, 9 novembre (Reuters) - Les bourses asiatiques chutent de 3% mercredi, le dollar recule dans les mêmes proportions face au yen et le peso mexicain plongeait de plus de 12% au vu de premiers résultats de l'élection présidentielle américaine montrant une réelle chance de victoire pour le candidat républicain Donald Trump.

De leur côté, les futures sur indices new-yorkais plongeaient de 4% tandis que des valeurs refuge telles que l'or et les emprunts du Trésor américain à 10 ans prenaient respectivement 3,5% et 1,2%.

Les intervenants de marché pensent qu'une victoire de Donald Trump pourrait provoquer des incertitudes économiques et mondiales d'une telle ampleur que cela pourrait conduire la Réserve fédérale américaine à s'abstenir de relever ses taux d'intérêt en décembre, comme c'était largement anticipé jusqu'ici.

La chute observée sur tous ces marchés financiers rappelle celle qui avait suivi la décision choc des électeurs britanniques de quitter l'Union européenne lors du référendum du 23 juin.

Le magnat immobilier, à qui nombre d'instituts de sondages avait donné de faibles chances de victoire avant le début du décompte des voix, a déjà remporté, selon les chaînes de télévision américaines, les Etats clefs de l'Ohio et de la Caroline du Nord.

L'agence de presse Associated Press annonce que Donald Trump a également emporté la mise en Floride, "swing state" par excellence avec des 29 grands électeurs.

Vers 04h10 GMT, l'indice Nikkei perdait 4,4% et l'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) abandonnait pour sa part quelque 3,1%

En chutant de quelque 12% face au dollar, le peso mexicain, considéré comme le "thermomètre Trump", est tombé à un plus bas historique face au billet vert.

"C'est la panique sur le marché, où les intervenants n'avaient certainement pas anticipé un tel résultat", a déclaré Juan Carlos Alderete, chargé de la stratégie chez Banorte-IXE.

Les craintes de voir Donald Trump rentrer dans la Maison blanche pèsent depuis des mois sur la devise mexicaine en raison notamment des menaces du candidat républicain de remettre en cause un accord de libre-échange entre les Etats-Unis et le Mexique. (Wayne Cole, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Pierre Sérisier)