November 8, 2016 / 9:18 PM / 9 months ago

LEAD 2-Wall Street veut croire en une victoire de Clinton

5 MINUTES DE LECTURE

* Le Dow a gagné 0,40%, le S&P-500 0,38% et le Nasdaq 0,53%

* Wall Street voit Clinton élue présidente des USA

* L'hypothèse Trump pas totalement exclue (Actualisé avec changes et marché obligataire)

par Noel Randewich

NEW YORK, 8 novembre (Reuters) - La Bourse de New York a timidement confirmé son rebond mardi, jour d'élection présidentielle aux Etats-Unis, les investisseurs restant prudemment optimistes quant aux chances de victoire d'Hillary Clinton.

L'indice Dow Jones a pris 72,83 points, soit 0,40%, à 18.332,43. Le S&P-500, plus large et principale référence des investisseurs, a avancé de 8,01 points, soit 0,38%, à 2.139,53. Le Nasdaq Composite, à forte pondération technologique, a gagné 27,32 points, soit 0,53%, à 5.193,49.

Wall Street a vécu lundi sa meilleure séance en plus de huit mois après la clôture par le FBI d'une enquête sur l'utilisation par Hillary Clinton d'une messagerie de courriels privée dans ses anciennes fonctions de secrétaire d'Etat.

Pour poursuivre sur sa lancée mardi, le marché s'est appuyé sur les données transmises par VoteCastr, une société qui dit suivre l'évolution de l'élection en temps réel et donne la candidate démocrate en tête dans tous les Etats qu'elle suit, hormis la Pennsylvanie.

"VoteCastr (...) soutient totalement le marché aujourd'hui", a dit Kim Forrest, analyste au sein de Fort Pitt Capital Group. "Les investisseurs prennent toutes les données disponibles même si je ne sais pas vraiment quel est le degré de précision de celle-ci."

Les marchés pensent se diriger en terrain connu si la candidate démocrate l'emporte alors que son rival républicain Donald Trump suscite leur inquiétude par sa remise en cause des accords de libre-échange et de l'immigration, notamment en provenance du Mexique, et un caractère jugé imprévisible.

Les sondages donnent Hillary Clinton gagnante. Elle a 90% de chances de s'imposer selon la dernière étude Reuters/Ipsos publiée lundi.

Hertz Plonge

Signe que le regain de confiance des investisseurs reste toutefois modéré, l'indice de volatilité du CBOE, également appelé "indice de la peur", a reculé de moins de 1% après avoir connu lundi sa plus forte chute depuis fin juin.

"Si on regarde le marché, les actions sont en hausse, le yen et le franc suisse sont en baisse, l'or est en baisse, les obligations sont en baisse, le peso mexicain est en hausse", a remarqué Win Thin, responsable de la stratégie de changes sur les marchés émergents chez Brown Borthers Harriman & Co. "Tous ces marchés évoluent comme si Clinton était victorieuse."

Tous les indices sectoriels du S&P-500 ont fini dans le vert, à l'exception de l'énergie (-0,02%), pénalisée par le recul des cours du pétrole sur la fin de la séance.

Du côté des valeurs individuelles, Aetna et Anthem ont pris un peu plus de 2,7%. Ces assureurs santé profiteraient des projets d'Hillary Clinton en faveur de la couverture maladie.

Contre la tendance, Hertz a plongé de 22,5% après avoir un temps perdu plus de la moitié de sa capitalisation en Bourse. Le loueur de véhicules a réduit fortement ses prévisions de résultats pour l'ensemble de l'année à la suite d'un bénéfice trimestriel en baisse de 80%.

En forte baisse également, l'action cotée à New York de Valeant a chuté de 21,7% après la publication par le laboratoire pharmaceutique canadien de résultats trimestriels inférieurs aux attentes.

De même, la chaîne de pharmacies CVS a cédé 11,8%, principal frein à la progression du S&P-500, après avoir réduit sa prévision de bénéfice ajusté annuel.

Sur le marché des changes, le dollar s'est légèrement raffermi, se rapprochant de 1,10 pour un euro, mais le peso mexicain a touché un plus haut de deux mois face au billet vert. Le Mexique, dont 80% des exportations sont à destination des Etats-Unis, est jugé particulièrement vulnérable en cas de victoire de Donald Trump.

Le rendement à 10 ans des emprunts du Trésor américain a pour sa part grimpé jusqu'à 1,876% avant de refluer un peu. (Avec Yashaswini Swaminathan et Tanya Agrawal à Bangalore, Dion Rabouin, Sinead Carew et Lewis Krauskopf à New York; Bertrand Boucey pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below