RPT-Acier-l'UE enquête sur des cas de "transbordement" présumés

mardi 8 novembre 2016 16h59
 

* Un cas concerne des livraisons en provenance du Vietnam

* Le Vietnam se dit prêt à coopérer avec l'UE

* L'UE refuse de donner plus de détails

LONDRES, 8 novembre (Reuters) - L'Office européen de lutte anti-fraude (Olaf) a ouvert une enquête pour déterminer si des entreprises chinoises ont exporté de l'acier en Europe en utilisant la technique du "transbordement" pour éviter les droits antidumping.

Le transbordement consiste à expédier des marchandises dans un pays où elles seront déchargées puis rapidement réembarquées dans un autre navire et réexpédiées vers la destination d'origine afin de maquiller l'origine desdites marchandises.

L'agence anti-fraude européenne a dit qu'elle ne donnerait aucun détail sur son enquête en cours. Mais selon un document publié sur le site internet du ministère vietnamien du commerce, l'Olaf enquête sur 190 cas de bobines d'acier chinois qui sont arrivées au Portugal, en Espagne et en Pologne en provenance du Vietnam entre 2013 et 2014.

L'Union européenne (UE) a renforcé ses protections commerciales et fixé des droits anti-dumping sur l'acier importé de Chine, après une série de faillites, de fermetures d'usines et de pertes d'emplois dans le secteur sidérurgique en Europe qui ont généré un sentiment anti-mondialisation.

La Chine de son côté s'est tournée vers l'exportation pour trouver des débouchés à sa sidérurgie dont les surcapacités sont notoires.

Les autorités chinoises ont refusé de commenter l'information et les autorités vietnamiennes ont dit à Reuters qu'elles étaient prêtes à recevoir une délégation de l'Olaf.

"Nous allons coopérer activement avec l'UE pour enquêter (...) et prendre des mesures appropriées", a déclaré Dang Huu Hai, responsable du département Europe au ministère vietnamien du Commerce et de l'Industrie.

La sidérurgie est la deuxième industrie mondiale après celle du pétrole et du gaz, avec un chiffre d'affaires mondial estimé à 900 milliards de dollars. (Maytaal Angel, avec Francesco Guarascio, Minh Ho, Georgina Prodhan et Josephine Mason; Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)