Wall Street retient son souffle avant le verdict des urnes

mardi 8 novembre 2016 15h42
 

NEW YORK, 8 novembre (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert mardi en légère baisse avec des investisseurs peu enclins au risque en ce jour d'élection présidentielle américaine.

La démocrate Hillary Clinton et le républicain Donald Trump affrontent le jugement des électeurs au terme d'une campagne d'une rare violence. Les sondages accordent un léger avantage à l'ancienne secrétaire d'Etat, favorite de Wall Street.

L'indice Dow Jones perd 26,09 points dans les premiers échanges, soit 0,14%, à 18.233,51. Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,2% à 2.127,25 et le Nasdaq Composite cède 0,21% à 5.155,40.

Wall Street a vécu lundi sa meilleure séance en plus de huit mois sur des anticipations d'une victoire de Hillary Clinton, considérée comme plus sécurisante que Donald Trump, dont les appels répétés au protectionnisme ont effrayé les marchés.

"Aujourd'hui (mardi), c'est l'attente et vraisemblablement le calme avant la tempête de demain, dans un sens ou dans l'autre en fonction du résultat", dit Andre Bakhos (Janlyn Capital).

L'indice de volatilité du CBOE, également appelé "indice de la peur", est reparti à la hausse après avoir connu lundi sa plus forte chute depuis fin juin, prenant 6,75%

Les derniers sondages donnent Hillary Clinton gagnante mais les traders se rappellent que les sondeurs avaient eu tout faux avant le vote des Britanniques en faveur d'une sortie de l'Union européenne, le 23 juin dernier.

"L'effet Brexit joue", poursuit Andre Bakhos. "Mais si Trump l'emporte, je pense que l'effet durera un peu plus longtemps".

Du côté des valeurs individuelles, Hertz chute de plus de 40% après avoir annoncé lundi un bénéfice trimestriel en baisse de 80% et réduit fortement ses prévisions de résultats pour l'ensemble de l'année.   Suite...