LEAD 2-Altice paiera 80 mlns pour avoir court-circuité la Concurrence

mardi 8 novembre 2016 15h18
 

(Actualisé avec Portugal Telecom au dernier paragraphe)

par Gwénaëlle Barzic

PARIS, 8 novembre (Reuters) - L'Autorité de la concurrence a annoncé mardi avoir infligé une sanction de 80 millions d'euros à Altice pour avoir mis en oeuvre, sans attendre son feu vert, le rachat des opérateurs télécoms SFR et Virgin Mobile.

Au vu des résultats accablants de l'enquête conduite par le gendarme de la Concurrence, l'empire des télécoms du milliardaire Patrick Drahi limite les dégâts.

Dans cette affaire inédite en France de "gun-jumping", il encourait pour chacune des opérations une sanction théorique pouvant atteindre jusqu'à 5% du chiffre d'affaires des entreprises, soit 550 millions d'euros.

Altice, qui reconnaît ses torts, et les sages de la rue de l'Echelle ont finalement transigé pour aboutir à une sanction d'un montant nettement inférieur, qui constitue cependant un record au niveau mondial.

Elle vient s'ajouter à la liste des rappels à l'ordre adressés par différents régulateurs à la holding néerlandaise de Patrick Drahi, dont le projet d'offre publique d'échange sur SFR a récemment été retoqué par l'Autorité des marchés financiers.

En avril, l'Autorité de la concurrence lui avait déjà infligé 15 millions d'euros d'amende pour ne pas avoir respecté des engagements liés à la cession des activités d'Outremer Telecom lors de la même opération de rachat de SFR.

"C'est une chose de préparer une fusion, c'en est une autre de la mettre en oeuvre avant qu'elle ait été autorisée", a souligné lors d'une conférence de presse la nouvelle présidente de l'Autorité Isabelle de Silva.   Suite...