Marks & Spencer ferme des magasins après un mauvais T3

mardi 8 novembre 2016 08h46
 

8 novembre (Reuters) - Marks & Spencer a annoncé mardi des fermetures de magasins au Royaume-Uni et à l'étranger, dont ses sept magasins détenus en propre en France, dans le cadre d'un plan de redressement qui va voir le distributeur britannique centenaire mettre l'accent sur l'alimentation aux dépens de l'habillement.

M&S, dont le cours de Bourse a flanché de 22% depuis le début de l'année, a fait état d'une baisse de 18,6% de son bénéfice au premier semestre, à 231,1 millions de livres (259,7 millions d'euros). Ses ventes à périmètre comparable ont reculé de 2,9% dans l'habillement et de 0,9% dans l'alimentation.

Steve Rowe, arrivé en avril aux commandes du groupe en difficulté, avait jusqu'ici porté ses efforts sur les activités non alimentaires. Ses mesures annoncées mardi concernent l'immobilier du groupe et ses opérations internationales.

M&S va repositionner environ 25% de ses espaces actuellement dédiés à l'habillement et à la maison, fermer une trentaine de magasins au Royaume-Uni et en transformer 45 autres qui ne vendront plus que de l'alimentation.

Le coût de cette réorganisation est estimé à 50 millions de livres sur les trois prochaines années, montant qui atteindra 100 millions les deux années suivantes.

L'alimentation représente plus de la moitié du chiffre d'affaires du groupe et un tiers de ses bénéfices. En mai, Steve Rowe avait annoncé que M&S ouvrirait 200 "food shops" supplémentaires d'ici 2019.

A l'international, M&S va fermer ses magasins détenus en propre sur 10 marchés, dont la France, pour un coût de 150 à 200 millions de livres sur les 12 prochains mois. (James Davey, Véronique Tison pour le service français)