Juncker demande à Renzi de cesser de s'en prendre à Bruxelles

lundi 7 novembre 2016 21h03
 

BRUXELLES, 7 novembre (Reuters) - L'Italie doit cesser de critiquer Bruxelles pour sa politique budgétaire, a déclaré lundi le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker.

"L'Italie attaque constamment la Commission, à tort, et cela ne produit pas les résultats qu'elle souhaite", a dit le président de l'exécutif européen lors d'une conférence.

"Il faut arrêter de dire que cette Commission continue d'appliquer les mesures d'austérité du passé", a-t-il ajouté.

Le président du Conseil italien, Matteo Renzi, a annoncé la semaine dernière qu'il envisageait d'augmenter le déficit budgétaire si nécessaire pour aider financièrement les régions affectées par le séisme qui a frappé le centre du pays.

Matteo Renzi avait annoncé en septembre une révision à la hausse de la prévision de déficit budgétaire pour 2017, à 2,3% de produit intérieur brut (PIB) contre 1,8% précédemment. La décision avait provoqué des tensions avec la Commission européenne qui avait demandé des explications à l'appui de cette mesure. (Francesco Guarascio; Patrick Vignal pour le service français)