BOURSE-LendingClub reprend des couleurs à Wall Street après son T3

lundi 7 novembre 2016 16h44
 

7 novembre (Reuters) - Le site de crédit en ligne LendingClub s'envole de près de 18% à Wall Street lundi après l'annonce d'une perte trimestrielle moins lourde que prévu et d'un investissement de 1,3 milliard de dollars (1,17 milliard d'euro) de la Banque nationale du Canada dans sa plate-forme.

L'action grimpe de 17,93% à 6,05 dollars vers 15h35 GMT, après une poussée à 6,17.

Le titre avait perdu plus de la moitié de sa valeur depuis le début de l'année, affaibli par la démission du fondateur français de l'entreprise, Renaud Laplanche, après une enquête interne qui avait révélé l'existence de documents falsifiés sur des prêts vendus à une banque.

Scott Sanborn, le nouveau directeur général, a assuré lundi que "pratiquement tous" les partenaires bancaires de LendingClub étaient de retour et que les banques avaient représenté en septembre 15% des volumes d'origination de prêts, ratio qu'il compte porter à 25% au quatrième trimestre.

La société cotée sur le NYSE a fait état d'une perte nette de 36,5 millions de dollars au troisième trimestre, soit 9 cents par action, à comparer à un bénéfice d'un million un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, la perte par action ressort à 4 cents alors que le consensus établi par Thomson Reuters I/B/E/S donnait une perte de 7 cents.

Le chiffre d'affaires a reculé de 1,5% à 114,56 millions de dollars, dépassant lui aussi le consensus qui était à 103,65 millions.

Pour le quatrième trimestre, LendingClub a dit anticiper une perte nette comprise entre 38 et 48 millions de dollars.

Pour Mark Palmer, analyste chez BTIG, les résultats du troisième trimestre montrent que LendingClub avance dans ses efforts de redressement en dépit du scepticisme des investisseurs quant à sa capacité à rebondir après le scandale du printemps.

Sur 18 brokers qui suivent le titre à Wall Street, seuls trois ont une recommandation à l'achat tandis que 13 sont à "conserver" sur le titre et deux conseillent de vendre.

Leur objectif de cours moyen est de six dollars.

A sa clôture de vendredi, l'action affichait une baisse de 53,6% depuis le début de l'année. (Sweta Singh et Richa Naidu à Bangalore, Véronique Tison pour le service français)