Italgas revient en Bourse, promet d'augmenter le dividende

lundi 7 novembre 2016 13h27
 

MILAN, 7 novembre (Reuters) - Italgas, le premier distributeur de gaz italien, s'est engagé à verser des dividendes plus élevés à l'occasion de son retour à la Bourse de Milan lundi après treize années d'absence.

Le groupe, coté pour la première fois en 1853 à la Bourse de Turin, avait été retiré de la Bourse de Milan en 2003 par le géant pétrolier Eni.

Le prix d'introduction (référence) d'Italgas a été fixé à 3,9980 euros par action et le groupe attendait une capitalisation boursière comprise entre 3,2 et 4 milliards d'euros. L'action a ouvert à 4,062 euros avant d'être suspendue, donnant une capitalisation d'environ 3,3 milliards d'euros.

L'action a atteint en séance un pic de 4,278 euros et se traitait vers 12h25 GMT à 3,988 euros, soit un recul de 0,25%.

Italgas, filiale de Snam, l'un des principaux exploitants de gazoducs d'Europe, a été scindé ce mois-ci du reste du groupe italien qui a cependant conservé une participation de 13,5% dans la société de distribution de gaz.

S'exprimant à l'occasion de la cérémonie donnée pour les débuts boursiers d'Italgas, l'administrateur délégué Paolo Gallo, a promis d'augmenter de 2% à 3% par an le dividende de 2017 et de 2018. Le dividende attendu sur les résultats de 2016 est d'environ 20 cents par action.

"A partir de 2019, quand nous aurons une image plus claire de la situation sur les concessions de gaz, nous pourrions être en mesure de rémunérer davantage les actionnaires", a-t-il dit.

Le secteur italien de la distribution de gaz est très fragmenté, mais de nouvelles règles réduisant les zones de concessions à seulement 177 contre près de 7.000 devraient permettre de le rationaliser.

Italgas, le troisième distributeur de gaz en Europe, espère porter sa part du marché italien à environ 40%, contre 30,3% actuellement.

Selon Paolo Gallo, Italgas compte investir environ 1,3 milliard d'euros pour participer à de nouveaux appels d'offres, montant qui s'ajoutera à d'autres investissements d'un total de deux milliards d'euros sur une période allant jusqu'à 2020.

Le chiffre d'affaires d'Italgas devrait dépasser le milliard d'euros cette année et 98% de ses revenus viendront des tarifs réglementés. (Giancarlo Navach et Francesca Landini; Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)