Plainte des victimes de l'accident ferroviaire au Cameroun

lundi 7 novembre 2016 10h51
 

YAOUNDE, 7 novembre (Reuters) - Les proches des victimes de l'accident ferroviaire qui a fait 79 morts le mois dernier au Cameroun ont déposé plainte contre l'opérateur Camrail et son propriétaire français, le groupe Bolloré, les accusant de négligence et d'homicide involontaire, a déclaré leur avocat.

Un train de passagers bondé a déraillé le 21 octobre dernier alors qu'il effectuait la liaison entre Yaoundé et Douala.

Le président de Bolloré Africa Railways, Eric Melet, a déclaré à Reuters le 25 octobre que le train roulait à une vitesse excessive et que le nombre de wagons avait été doublé pour faire face à un afflux de voyageurs mais sans dépasser la capacité d'accueil maximum autorisée.

Vingt-huit victimes ont porté plainte, a précisé l'avocat Guy Olivier Moteng, assurant vouloir que soit établie la chaîne de responsabilité.

Des porte-parole de Camrail et Bolloré n'ont pas souhaité faire de commentaire lundi sur le dossier, attendant le résultat des investigations.

La plainte a été déposée à Eseka, où le train a déraillé, mais Moteng n'exclut la possibilité que le dossier soit également traité à Paris. (Anne Mireille Nzouankeu; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)