La Bourse de Tokyo en hausse de près de 1,5% à la mi-séance

lundi 7 novembre 2016 04h22
 

TOKYO, 7 novembre (Reuters) - La Bourse de Tokyo était en hausse de près de 1,5% lundi à la mi-séance, dopée par le sentiment des investisseurs que la victoire aux élections présidentielles américaines de mardi ne peut plus échapper à Hillary Clinton après que le FBI a une nouvelle fois blanchi la candidate démocrate dans l'affaire des courriels.

Vers 03h15 GMT, l'indice Nikkei gagnait 230,04 points, soit 1,36%, à 17.135,40. De son côté, le Topix, plus large, prenait 1,09% à 1.361,68 points. Cette hausse ramène le recul du Nikkei, qui avait plongé de 3,10% la semaine précédente, à quelque 10% depuis le début de l'année.

La place boursière japonaise est également soutenue par la hausse de plus de 1% du dollar face au yen, le billet vert profitant également de l'annonce du FBI.

Le FBI a réaffirmé dimanche qu'Hillary Clinton ne devait pas être poursuivie pour avoir utilisé sa messagerie privée alors qu'elle était secrétaire d'Etat.

Dans une lettre adressée au Congrès, James Comey, directeur du FBI, a précisé que l'agence avait travaillé "jour et nuit" pour finaliser l'examen de courriels récemment découverts, ajoutant que cela n'avait rien changé à sa recommandation, formulée une première fois en juillet, de ne pas engager de poursuites contre Hillary Clinton.

Après avoir recommandé une première fois de ne pas la poursuivre dans cette affaire, le FBI l'a relancée la semaine dernière en annonçant dans une autre lettre au Congrès la découverte de nouveaux courriels dans le cadre d'une enquête sur Anthony Weiner, époux d'Huma Abedin, une conseillère de la candidate démocrate.

Ce rebondissement a permis à Donald Trump de combler une partie de son retard dans les intentions de vote, ce qui explique en grande partie l'actuelle séquence de neuf séance de baisse de suite du S&P 500, du jamais vu depuis plus de 35 ans, une éventuelle victoire du candidat républicain étant vue comme étant négative pour l'économie américaine.

Du côté des valeurs individuelles, le titre Suzuki bondit de 8,3%, affichant la plus forte hausse de l'indice Nikkei, après que le constructeur automobile spécialisé dans les voitures compactes a annoncé vendredi un relèvement inattendu de son objectif annuel de bénéfice d'exploitation après des résultats trimestriels supérieurs aux attentes grâce à la hausse de ses ventes en Inde et en Europe.

L'action Japan Display prend pour sa part près de 8% après un article de presse disant que le fonds publics Innovation Network Corp of Japan, était prêt à apporter quelque 50 milliards de yens (433 millions d'euros) d'aide au fabricant d'écrans pour téléphones en difficulté. (Benoit Van Overstraeten pour le service français)