BT doit envisager de céder sa division Openreach, dit Aviva

dimanche 6 novembre 2016 18h18
 

LONDRES, 6 novembre (Reuters) - BT, le numéro un britannique des télécommunications à haut débit, doit envisager de céder sa division de réseaux Openreach, estime Aviva Investors, l'un de ses actionnaires institutionnels, interrogé par le Sunday Telegraph.

Plusieurs opérateurs à haut débit britanniques, comme Sky , TalkTalk et Vodafone, souhaitent que l'Ofcom, l'autorité de tutelle du marché, oblige BT à scinder Openreach, en arguant du fait que cela encouragerait les investissements et l'amélioration de la qualité des réseaux.

BT a déclaré le mois dernier que "des arguments forts" plaidaient en faveur d'une augmentation des investissements du groupe dans les réseaux à haut débit mais que ce ne serait plus le cas s'il était contraint à une scission.

"Ils ont clairement dit qu'ils ne voulaient pas le faire mais cela ne veut pas dire que c'est impossible", a déclaré au Sunday Telegraph Trevor Gree, le directeur des actions britanniques chez Aviva. "Nous pensons simplement que c'est quelque chose qui doit être étudié."

Interrogé le mois dernier sur la possibilité d'une scission de BT susceptible de faciliter le déploiement du haut débit, le gouvernement britannique a déclaré que rien n'était exclu.

(William James; Marc Angrand pour le service français)