Grèce-Tsipras croit à des discussions sur la dette en décembre

dimanche 6 novembre 2016 16h07
 

ATHENES, 6 novembre (Reuters) - Le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, a déclaré dimanche qu'Athènes pouvait conclure à temps la deuxième revue du plan d'aide en cours pour permettre l'ouverture en décembre de discussions sur un allègement du fardeau de la dette.

Alexis Tsipras a remanié son gouvernement vendredi et il a appelé la nouvelle équipe à permettre un bouclage rapide de la revue du plan d'aide, qui implique une réforme du marché du travail et des mesures budgétaires sur lesquelles la Grèce s'est engagée dans le cadre de l'accord d'août 2015 avec l'Union européenne et le Fonds monétaire international (FMI).

Le gouvernement a fait de la restructuration de la dette publique sa priorité et il espère convaincre ainsi les électeurs que les années d'austérité subies depuis 2010 portent enfin leurs fruits.

"La négociation peut être conclue à temps et elle le sera, afin que nous obtenions une attitude positive de l'Eurogroupe le 5 décembre", a déclaré Alexis Tsipras. "En d'autres termes, afin d'entamer les discussions sur des mesures spécifiques à court, moyen et long termes pour un allègement de la dette grecque."

Si c'est le cas, a poursuivi le chef du gouvernement, la Grèce pourra espérer bénéficier avant la fin du premier trimestre 2017 du programme d'achats d'obligations de la Banque centrale européenne (BCE), dont elle est pour l'instant exclue, puis envisager de retrouver l'accès aux marchés obligataires avant la fin du plan d'aide en cours, en 2018.

(Karolina Tagaris; Marc Angrand pour le service français)